Ferme le

Que recherchez-vous aujourd'hui?

Stress et diabète

Stress et diabète

Stress et diabète

Au cours des dernières années, un certain nombre d’études scientifiques ont étudié les effets potentiels du stress sur le diabète, et ont montré qu’il est possible d’apprendre à prévenir et à gérer le stress [1,2,3,4]. Dans cet article, vous trouverez des informations utiles sur la relation entre le diabète et le stress, ainsi que des recommandations qui peuvent vous aider à gérer les situations stressantes que vous pourriez rencontrer dans votre vie quotidienne.

Le diabète est-il une cause de stress?

Une étude récente portant sur près de 9 000 adultes a révélé que la prise en charge du diabète provoque de l’anxiété et du stress chez 45 % des personnes atteintes de cette maladie [1,5].

Devoir constamment surveiller la glycémie, suivre un régime spécifique, administrer de l’insuline et/ou prendre des médicaments par voie orale peut affecter lourdement le bien-être quotidien [2,4]. Les épisodes d’hypoglycémie, les changements de traitement et la familiarisation aux nouvelles technologies (p. ex. pompe à insuline ou système de surveillance continue de la glycémie) sont également des situations potentiellement stressantes [1,2].

Cependant, la façon dont les personnes réagissent à une situation ou un événement stressant diffère de l’une à l’autre [1,4]. Pour certains, le stress peut être ressenti positivement, par exemple lorsqu’il est perçu comme un défi [4] ! Les différences de réaction peuvent s’expliquer de plusieurs façons : le contexte dans lequel le stress se produit est un facteur important, mais il dépend également des antécédents personnels et de la possibilité de s’appuyer sur un environnement social de soutien [1,4].

Le stress a-t-il un effet sur la glycémie?

Le stress est l’une des réactions d’adaptation naturelles de l’organisme face à une situation qu’il considère d’une certaine manière comme menaçante [1,4].

En réponse, l’organisme se prépare à agir, le réflexe de fuite ou de lutte, et doit donc se recharger en énergie. Cela se fait notamment en produisant un certain nombre d’hormones du stress, comme le cortisol. Cette hormone favorise la libération de glucose (sucre) et de lipides (graisses) dans la circulation sanguine, ce qui augmente à son tour la glycémie, entraînant un déséquilibre glycémique qui peut être plus ou moins prolongé [1,4,5]. 

Cependant, les effets précis du stress sur la glycémie sont complexes et ne sont pas encore totalement compris [1,4,5]. Il existe des données probantes indiquant que seul le stress chronique a un impact sur la gestion de la glycémie, et donc sur les taux d’HbA1c [2].

De nombreuses études montrent également que l’influence du stress sur le diabète est plutôt indirecte. Le stress ou l’anxiété peuvent entraîner une réduction de l’attention au traitement et au mode de vie (tabagisme, consommation d’alcool, inactivité physique et régime déséquilibré), et donc une gestion moins attentive de la glycémie [1,3,4].

De plus, une étude publiée dans la revue médicale Diabetes Care a montré que toutes les situations stressantes n’ont pas nécessairement un impact négatif sur la gestion de la glycémie. Dans cette étude, il a été demandé aux participants de faire la distinction entre les événements stressants positifs (p. ex., se fiancer, la naissance d’un enfant ou changer d’emploi) et les événements stressants négatifs (p. ex., conflit ou décès d’un être cher) survenus dans leur vie au cours de l’année passée [4].

Les résultats ont montré que les personnes ayant une glycémie déséquilibrée avaient ressenti un stress perçu comme négatif, alors que celles ayant rapporté un stress positif avaient tendance à optimiser leur prise en charge du diabète [4] !

Conseils sur la façon de gérer le stress

Plusieurs études ont révélé que le stress peut être géré de plusieurs manières clés :

  • apprendre à reconnaître et à réduire les sources de stress, par exemple par le biais d’une relaxation musculaire progressive, d’exercices de respiration diaphragmatique, de la méditation et d’une projection mentale positive ;
  • essayer de se fixer des objectifs réalistes, mesurables et atteignables, par exemple en programmant une marche de 20 minutes 3 jours par semaine à la même heure de la journée ;
  • intégrer des activités de loisirs agréables dans la vie quotidienne ;
  • prendre des anxiolytiques ou des antidépresseurs (veillez à en parler avec votre MG et à obtenir une ordonnance avant de commencer un nouveau médicament) [1,2,3,4,5].

Les effets positifs de la gestion du stress favorisent le bien-être psychologique et, dans certains cas, pourraient également avoir un impact favorable sur la prise en charge de la glycémie. En effet, certaines études ont montré qu’apprendre à gérer le stress peut aider à optimiser la gestion de la glycémie [1,2,3,4,5].

 

Les références

  1. Hackett R.A. Type 2 diabetes mellitus and psychological stress — a modifiable risk factor. Nature Reviews Endocrinology, sept. 2017, volume 13, pages 547–560(2017). doi: 10.1038/nrendo.2017.64.
  2. Hilliard M.E. and al. Stress and A1c Among People with Diabetes Across the Lifespan. Curr Diab Rep. August 2016 ; 16(8): 67. doi:10.1007/s11892-016-0761-3.
  3. Surwit R.S and al. Stress Management Improves Long-Term Glycemic Control in Type 2 Diabetes. Diabetes Care. 2002 Jan;25(1):30-4. doi: 10.2337/diacare.25.1.30.
  4. Lloyd C.,Smith J., Weinger K. Stress and Diabetes: A Review of the Links. Diabetes Spectrum 2005 Apr; 18(2): 121-127. doi : 10.2337/diaspect.18.2.121
  5. Hackett R.A. and Steptoe A. Psychosocial Factors in Diabetes and Cardiovascular Risk. Curr Cardiol Rep. 2016 Oct;18(10):95. doi: 10.1007/s11886-016-0771-4.

A propos de Making Diabetes Easier

VitalAire s'engage à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de diabète. Nos équipes de soins à domicile fournissent à nos patients et à leurs proches une éducation, un soutien et une personnalisation des soins. Notre mission: rendre le diabète plus facile à vivre.

#MakingDiabetesEasier

x

Toutes les dernières informations sur Vivre avec le diabète

Suivre